Le repas de fiançailles

Le récit du Bailli

Marcelin

Le retour de Bastien

Babet et Bastien

La lecture des billets

Finale

Le Farfadet

Opéra-comique en un acte 

Musique de Adolphe ADAM
livret de Eugène de Planard

Représentée pour la première fois, à Paris, au Théâtre de l'Opéra Comique, le 19 mars 1852.


L'action :

Au moulin que Laurette vient d'hériter a lieu le repas de ses fiançailles avec Bastien à l'instigation du Bailli, parrain du jeune homme.

Mais ce dernier aime la servante Babet, tandis que Laurette regrette Marcelin, son amour d'enfance

Voilà que Marcelin,  qui passe pour mort, revient secrètement après deux ans de captivité. Caché dans le moulin, il surprend une conversation entre Babet et Bastien, apprend les sentiments des uns et des autres et surtout découvre qu'un important dédit accompagne le contrat de mariage signé par le Bailli.

La légende du Farfadet racontée par Babet lui donne l'idée de provoquer diverses manifestations "surnaturelles" qui culminent avec son apparition dans un sac, tel un improbable Commandeur !

La frayeur décide le Bailli à détruire le fatal contrat. Marcelin peut alors se démasquer, épouser Laurette et marier sa cousine Babet à Bastien. Tous s'unissent dans un joyeux refrain final.
 

Avec, par ordre d'entrée en scène :

Le Bailli : Dan Cranmore (baryton)
Babet : Sylvie Epifanie (soprano)
Laurette : Delphine Renard (soprano)
Bastien : Bruno Oger (ténor)
Marcelin : Gérard Lescure (ténor)

Accompagnement au piano : Odile Courtois / Aleksandra Dabek (en alternance)

Mise en scène : Gérard Lescure



Partition